Site créé et maintenu par
Jean-Marc Warszawski

Discographie

 

   Sommaire du site    Retour

 

À propos du site
Sabonner au bulletin
Auteurs publiés sur le site
Statistiques du site

Annonces
Pages commerçantes

Biographies
Bibliographies
Fiches thématiques
Articles et documents
Publications numérisées 

Analyses musicales
Cours d'écriture

Vu & lu sur la Toile
Brèves
Agenda
Logiciels
Presse internationale
Forums et listes

Colloques
Universités françaises
Universités au monde
Bibliothèques
Brèves universitaires
Quelques éditeurs
Quelques institutions

Nouveaux livres
Périodiques

 

Recherche sur DiscorEm

Mot exact


résultats par page

Google

 

Magnard Albéric
1865-1914

Intégrales des mélodies
Suite dans le style ancien opu 2

Eva Csapó, soprano
Christoph Homberger, Ténor
Niklaus Tüller, baryton
Christoph Keller, piano
Katharibna Weber, piano


200 492

Six poèmes opus 3
01. A elle
02. Invocation
03. Le Rhin allemand
04. Nocturne
05. Ad Fontem
06. Au poète

07-10 Quatre poèmes opus 15

11. A Henriette

Suite opus 2
12. Française
13. Sarabande
14. Gavotte
15. Menuet
16 Gigue

Index des discographieshaut de pagePas de notice biographique sur le site2


7491938
3 volumes

Guercoeur
Tragédie en musique en 3 actes et 5 tableaux
créé à l'Opéra de Paris le 24 avril 1931

Hildegard Behrens
José Van Dam
Nadine Denize
Garry Lakes
Nathalie Stuzmann

Orchestre du Capitole de Toulouse
Michel Plasson, dir.

Enregistré de juin à novembre 1986

 

____________________PHILIPPE LETHEL pour le catalogue Salabert 1993___________________

Le 3 septembre 1914,un homme seul, fusil à lamain, défend sa maison contre les allemands. Ainsi meurt Albéric Magnard. L'édifice est brûlé, la plupart de ses partitions sauvées.

En 1899, passionné, épris de justice, Magnard avait démissionné de l'armée où il effectuait régulièrement des périodes pour protester contre la condamnation de Dreyfus. En août 1914, il avait, en vain, demandé sa réintégration. Magnardest ce que l'on appellerait aujourd'hui un artiste engagé.

Son père, Francis Magnard a réussi, en dépit d'origines modestes, à devenir rédacteur en chef du Figaro, carrefour de la vie politique, mondaine et artistique. Sa mère, morte très jeune, était fille de commerçants de fleurs artificielles.

Il écrit un Hymne à lajustice op. 14 en l'honneur de Dreyfus. En 1912-1913, il dédie sa 4e symphonie, op. 21 à l'Union des femmes professeurs et compositeurs. En effet ce personnage sanguin et parfois truculent, fut un des pionniers du féminisme.

Avant tout, Magnard est un artiste exigeant qui, en 1902 écrit à Paul Dukas Je n'ai pas atteint la pureté de cœeur et d'esprit qui fait les chefs d'œuvres. Je n'y arriverai jamais, hélas ! Et c'est là ce qui fait ma plus grande mélancolie. Magnard fait des études de droit. Un an avant sa licence, il découvre Bayreuth et Wagner. A son retour, en octobre 1886, il s'inscrit au Conservatoire. Sa première œuvre s'intitule En Dieu mon espérance et mon épée pour ma défense. Elle est dédiée... à son professeur d'escrime !

Entre 1889 et 1892 il suit des cours particuliers de Vincent d'Indy dont il subit l'influence. Il compose alors ses premières œuvres. Il écrit dans le Figaro, non seulement sur la musique mais aussi sur l'inauguration du chemin de fer Jaffa-Jérusalem. Lié avec Julie Creton il écrit en 1893 Promenades pour célébrer ses amours. Le Quintette op. 8 suit de peu. Mais, avec l'opus 9, Chant funèbre, lié à la mort soudaine du père, le ton devient grave.

Musicien d'affect, Magnard réagit à des événements, L'hymne à lajustice le montre, aussi L'hymne à Vénus dédié à sa femme en 1904. Quatre symphonies, deux opéras, Guercœur dont il écrit le livret et compose la musique, et Bérénice d'après Racine, un quintette et un quatuor ainsi qu'un trio. L'œuvre de Magnard est très comparable par son volume réduit et sa structure à celle de Chausson de méme que par sa vigueur

Index des discographieshaut de pagePas de notice biographique sur le site3


49080

Symphonie n° 2
Hymne à la justice
Ouverture opus 10

Orchestre du Capitol de Toulouse
Michel Plasson dir

Enregistré du 21 au 19 juillet 1987
A La Hallle-aux-Grains de Toulouse

____________

Symphony No 2
01. I Ouverture (assez animé)
02. II Danses (vif)
03. III Chant varie (andante con moto)
04. IV Final (vif et gai)

05. Hymne a la Justice

06.Ouverture

 


Albéric Magnard

Index des discographieshaut de pagePas de notice biographique sur le site4


7473732

Symphonie n° 4 opus 21
Chant funèbre opus 9

Orchestre du Capitol de Toulouse
Michel Plasson, dir.

Enregistré du 21 au 25 juin 1983

_________________

01-03. Symphony n° 4
04. Chant Funèbre

Index des discographieshaut de pagePas de notice biographique sur le site

Références / musicologie.org